Index   Back Top Print

[ FR ]

PAROLES DU PAPE PIE XII
AUX MEMBRES DU IIe CONGRÈS DE L'ŒUVRE
MONDIALE DE LA LAMPE DE LA FRATERNITÉ*

 Salle du Consistoire, Castel Gandolfo
Mercredi 6 novembre 1957

 

L'œuvre Mondiale de la Lampe de la Fraternité, qui tient actuellement son second congrès, Nous offre en vos personnes, Messieurs, une image vivante des aspirations du monde après les grands conflits internationaux qui l'ont ensanglanté. Votre groupe comporte en effet, autour de son illustre président, cinq vice-présidents qui représentent chacun un continent. Quel signe plus expressif de la volonté de paix, qui gagne en profondeur, Nous voulons l'espérer, malgré les trop nombreux foyers de guerre latente ou déclarée qui subsistent encore sur cette terre.

Dans le concert des voix qui s'élèvent pour imposer enfin l'entente fraternelle entre les nations, ceux qui ont dû combattre au nom de chacune d'elles ont un titre particulier à se faire entendre et à être écoutés. Leurs vaillants compagnons morts pour l'honneur de la patrie parlent en quelque sorte par leur bouche; eux-mêmes ont éprouvé plus intensément les horreurs de la guerre; c'est pourquoi ils veulent maintenant rester sur le front d'un combat pacifique et remporter la victoire sur la haine qui divise les peuples, sur la défiance qui empêche les accords, sur l'égoïsme et la cupidité qui subordonnent le bien commun profond et durable à des intérêts personnels ou nationaux trop étroits.

Aussi formons-Nous pour votre Œuvre Mondiale les meilleurs vœux de succès et implorons-Nous de grand cœur sur vos personnes, vos familles et vos pays les grâces du Très-Haut, en gage desquelles Nous vous accordons à tous Notre paternelle Bénédiction Apostolique.


* Discours et messages-radio de S. S. Pie XII, XIX,
 Dix-neuvième année de Pontificat, 2 mars 1957 - 1er mars 1958, p. 561
 Typographie Polyglotte Vaticane

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana