Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PIE XII
AUX PARTICIPANTS À LA IXe
CONFÉRENCE DE LA F.A.O.*

Castel Gandolfo - Samedi 9 novembre 1957

 

Nous avons aujourd'hui le plaisir de vous recevoir, Messieurs, à l'occasion de la IXe Conférence de la F.A.O. qui se tient maintenant à Rome. Vous avez à considérer plusieurs questions concernant le fonctionnement de cette organisation, ainsi que les difficultés actuelles de l'agriculture et le programme d'action que vous vous proposez pour y remédier.

En examinant la situation présente, vous avez constaté un fait inquiétant et qui requiert une solution urgente : le phénomène d'appauvrissement de l'agriculture dans l'économie mondiale. Vous remarquez que, dans les échanges intérieurs, comme sur le plan international, le marché manifeste partout une tendance défavorable aux intérêts des agriculteurs. Tandis que les prix des produits manufacturés continuent à s'élever, ceux des produits agricoles diminuent progressivement depuis 1952. Ainsi le pouvoir d'achat de l'agriculteur se resserre peu à peu, sa situation devient plus précaire et, conséquence malheureuse, le dépeuplement des campagnes s'accentue, en Europe surtout, provoquant une nouvelle série de problèmes sociaux et religieux. Cet état de choses Nous préoccupe vivement, Nous aussi, parce qu'il menace une population nombreuse, courageuse et méritante, dont les qualités de stabilité et de fidélité aux meilleures traditions sont plus que jamais nécessaires pour équilibrer une société en évolution rapide.

Il est certain que les données de la question sont très complexes et les remèdes d'application difficile. Mais vous rendrez un service éminent aux agriculteurs, si vous réussissez à contrarier la marche de ce phénomène de détérioration et à amorcer un mouvement de redressement.

Nous souhaitons de tout cœur que votre organisation unisse toujours davantage les nations participantes dans un effort généreux, libre de préoccupations d'ordre divers, qui viendraient en contrarier l'action et même parfois la rendre inefficace. Trop d'hommes souffrent encore de la faim, pour que l'on puisse retarder, pour des motifs d'intérêt particulier, le travail qui vise à les secourir.

En gage de l'appui du Très-Haut, que Nous invoquons sur votre présente Conférence et sur vos activités ultérieures, pour vous-mêmes et tous les vôtres, Notre Bénédiction apostolique.


* Discours et messages-radio de S. S. Pie XII, XIX,
 Dix-neuvième année de Pontificat, 2 mars 1957 - 1er mars 1958, pp. 585-586
 Typographie Polyglotte Vaticane

AAS 49 (1957), p.1023-1024.

L’Osservatore Romano 11-12.11.1957, p.1.

L’Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.47 p. 1.

Documents Pontificaux 1957, p.669-670.

La Documentation catholique n.1267 col. 1615-1616.

Actes de S.S. Pie XII, vol. XIX, p.531-532.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana