Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI,
À S. E. M. NEVILLE MELVIN GERTZE,
NOUVEL AMBASSADEUR DE NAMIBIE
PRÈS LE SAINT-SIÈGE*


Vendredi 29 mai 2009
 

 

Monsieur l'ambassadeur,

C'est pour moi un plaisir de vous accueillir au Vatican et de recevoir les Lettres qui vous accréditent en tant qu'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Namibie près le Saint-Siège. Je vous remercie pour les salutations cordiales que vous m'avez adressées de la part du président de la République, M. Hifikepunye Pohamba. Je vous prie de lui transmettre mes remerciements et mes meilleurs vœux. Je vous prie également de bien vouloir transmettre mes salutations aux membres du gouvernement, aux autorités civiles, ainsi qu'à tous vos concitoyens.

Les relations diplomatiques entre le Saint-Siège et les pays individuels servent à créer un cadre au sein duquel les intérêts réciproques sont satisfaits et protégés, tout en offrant dans le même temps l'opportunité pour les deux parties de promouvoir des valeurs communes au niveau national et international. Je suis satisfait de la coopération qui a produit en si peu de temps de nombreux résultats positifs pour le Saint-Siège et la Namibie.

Monsieur l'ambassadeur, comme vous le savez, l'Afrique offre un panorama varié de réalités politiques, sociales et économiques. Certaines d'entre elles ont connu des succès, d'autres n'ont pas répondu aux attentes des populations que de telles initiatives devaient servir. La Namibie appartient depuis peu de temps à la famille des nations indépendantes. Vos citoyens et leurs représentants élus ont tiré bénéfice de l'exemple d'autres pays. Cela a conduit au fil du temps à reconnaître le besoin de protéger les ressources minérales et agricoles de la nation, et de veiller à leur exploitation rationnelle et à leur utilisation en vue du bien commun. Les efforts en vue d'exercer un contrôle responsable sur les activités d'extraction de l'uranium et de l'industrie du diamant représentent des initiatives positives. En effet, la transparence, les pratiques commerciales honnêtes et la bonne gouvernance sont essentielles pour le développement économique durable. Je suis heureux de constater que la Constitution de votre pays inclue une conscience claire des responsabilités écologiques de L'Etat. Tandis que vous poursuivez le chemin difficile en vue d'une distribution équitable des richesses qui offriront de plus grandes possibilités d'amélioration pour les plus défavorisés, j'encourage la nation à continuer sur la voie du renforcement du bien commun en consolidant les institutions et les pratiques démocratiques, ainsi que la recherche de la justice pour tous.

Monsieur l'ambassadeur, le Saint-Siège est certain que votre pays peut contribuer aux développements positifs en Afrique et au sein de la communauté internationale. En vertu de son histoire d'indépendance et d'intégration pacifique, de son unité dans la diversité, et de la gestion responsable de ses ressources naturelles, la Namibie peut offrir un exemple de développement pour les autres pays. De plus, il est important que la Namibie puisse exprimer sa voix lors des rencontres internationales, étant donné que les besoins et les aspirations présentes des peuples de votre continent doivent être présentées de façon objective et dans une perspective africaine, et pas seulement selon les intérêts des autres.

L'Eglise catholique est heureuse d'exercer sa mission dans un climat de liberté religieuse. La contribution de l'Eglise à la vie civile peut se constater non seulement dans les résultats obtenus par les chrétiens pris individuellement ou les institutions, mais également dans l'influence qu'exerce son message. En prêchant l'Evangile et en encourageant les attitudes de foi, d'espérance et d'amour, l'Eglise invite les personnes à mener une vie vertueuse, soutenue par la force morale et spirituelle qui accompagne la foi et qui s'exprime dans l'intégrité et l'usage responsable de la liberté, du respect et de la tolérance envers les autres. Les personnes, en particulier les responsables politique, économiques et culturels, qui s'inspirent de quelque façon de ces perspectives morales et spirituelles ou d'autres semblables, contribuent de façon positive au bien de la société dans ses dimensions sociales, économiques et politiques.

La mission évangélisatrice de l'Eglise inclut un témoignage puissant des initiatives généreuses en faveur des personnes dans le besoin. Monsieur l'ambassadeur, comme vous l'avez mentionné dans votre discours, l'Eglise dans votre pays a développé au cours des années une présence diffuse de communautés et d'institutions de bonne volonté, qui se consacrent à l'attention pastorale, à l'éducation, à l'instruction professionnelle et à la préoccupation pour les personnes dans des situations difficiles. A travers les écoles et les centres de formation spécialisée, à travers les hôpitaux et les institutions caritatives, l'Eglise exerce l'amour du prochain, clairement exprimé dans le commandement suprême. Je prie pour que les institutions catholiques du pays continuent d'offrir leurs expériences en vue de la promotion et du développement du peuple de Namibie, dans le respect de ses besoins présents et futurs.

Je suis conscient que l'une des priorités du programme du gouvernement est de prêter une plus grande attention à la santé de la population, et en particulier le besoin de s'occuper des nombreuses personnes atteintes du sida. Dans ce domaine, l'Eglise continuera d'apporter volontiers son assistance. Elle est convaincue que seule une stratégie fondée sur l'éducation à la responsabilité individuelle dans le cadre d'une vision morale de la sexualité humaine, en particulier à travers la fidélité conjugale, peut connaître un réel impact sur la prévention de cette maladie. L'Eglise est heureuse de coopérer à cette tâche, en particulier dans le domaine de l'éducation, où des nouvelles générations de jeunes sont formées en tant que membres actifs et responsables de la société.

Monsieur l'ambassadeur, j'ai exprimé ici librement quelques réflexions que m'inspire la situation présente de votre nation, avec amour pour votre peuple et confiance pour l'avenir de la Namibie. Je vous souhaite tout le succès possible dans votre mission, et je vous assure de la disponibilité des dicastères de la Curie romaine. Puisse Dieu tout-puissant déverser sur vous, sur votre famille et sur la nation que vous représentez, des Bénédictions abondantes et durables de bien-être et de paix!



*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française
n.24 p.7.

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

    



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana