Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

LETTRE DU PAPE FRANÇOIS
AUX CARDINAUX QUI SERONT CRÉÉS LORS DU CONSISTOIRE
DU 14 FÉVRIER 2015

[Multimédia]


 

Cher frère,

Aujourd’hui a été rendue publique ta désignation comme cardinal de la Sainte Eglise Romaine. Je t’envoie mes salutations avec l’assurance de ma prière. Je demande au Seigneur de t’accompagner dans ce nouveau service, qui est un service d’aide, de soutien et de proximité spéciale avec la personne du Pape et pour le bien de l’Eglise.

C’est précisément pour exercer cette dimension de service, que le cardinalat est une vocation. Le Seigneur, par le biais de l’Eglise, t’appelle encore une fois à servir; et il te fera du bien au cœur de répéter dans la prière l’expression que Jésus lui-même suggéra à ses disciples pour demeurer humbles: «Dites: “Nous sommes de simples serviteurs”», et cela non comme une formule de politesse mais en tant que vérité après le travail, «quand vous n’aurez fait que votre devoir» (Lc 17, 10).

Demeurer humble dans le service n’est pas facile lorsque l’on considère le cardinalat comme une récompense, comme le sommet d’une carrière, une dignité de pouvoir ou de distinction supérieure. En découle ton engagement quotidien pour maintenir éloignées ces considérations, et surtout pour te rappeler qu’être cardinal signifie s’incardiner dans le diocèse de Rome pour y donner le témoignage de la Résurrection dans le Seigneur et le donner totalement, jusqu’au sang si nécessaire.

De nombreuses personnes se réjouiront de ta nouvelle vocation et, en bons chrétiens, ils feront la fête (car il est propre au chrétien de se réjouir et de savoir faire la fête). Accepte-le avec humilité. Fais seulement en sorte que, dans ces célébrations ne s’insinue pas l’esprit mondain qui étourdit plus que l’eau-de-vie à jeun, désoriente et sépare de la croix du Christ.

Nous nous verrons donc le 14 février. Prépare-toi dans la prière et un peu de pénitence. Qu’une grande paix et joie t’accompagnent. Et je te demande s’il te plaît de ne pas oublier de prier pour moi. Que Jésus te bénisse et que la Sainte Vierge te protège.

Fraternellement,

Du Vatican, le 4 janvier 2015

François

 

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana