Index   Back Top Print

[ EN  - FR  - IT  - PT ]

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS,
SIGNÉ PAR LE CARDINAL SECRÉTAIRE D'ÉTAT PIETRO PAROLIN,
AUX JEUNES RÉUNIS À VALENCE (ESPAGNE)
POUR LA RENCONTRE ORGANISÉE PAR LA COMMUNAUTÉ DE TAIZÉ

 

Chers jeunes,

Par milliers vous êtes réunis à Valence, en Espagne, pour la 38e rencontre européenne animée par la communauté de Taizé. Le thème de la miséricorde qui vous réunit et que vous allez approfondir tout au long de l'année 2016 rend le Pape François particulièrement proche de vous puisque le Jubilé de la Miséricorde qu'il a proposé, a commencé le 8 décembre. Et c’est son souhait que « le peuple chrétien réfléchisse durant le Jubilé sur les œuvres de miséricorde corporelles et spirituelles » (Bulle d'indiction du Jubilé extraordinaire de la miséricorde). Le Saint-Père vous remercie de tout cœur d'y apporter les forces créatrices et l'imagination de votre jeunesse.

Vous désirez aussi que la miséricorde se manifeste dans toutes ses dimensions, y compris sociales. Le Pape vous encourage à poursuivre ce chemin, à avoir le courage de la miséricorde qui vous conduira non seulement à la recevoir pour vous-mêmes, dans vos vies personnelles, mais à vous approcher des personnes qui sont dans la détresse. Vous le savez, l’Église est là pour toute l'humanité et « là où il y a des chrétiens, quiconque doit pouvoir trouver une oasis de miséricorde. » C'est ce que peuvent devenir vos communautés.

Cela s'applique particulièrement aux nombreux migrants qui ont tant besoin de votre accueil. Le Pape écrivait récemment à Frère Alois, lors du centième anniversaire de la naissance du fondateur de la communauté de Taizé : « Frère Roger a aimé les pauvres, les déshérités, ceux qui, apparemment, ne comptent pas. Il a montré par son existence et par celle de ses frères que la prière va de pair avec la solidarité humaine ». Par votre pratique de la solidarité et de la miséricorde, puissiez-vous vivre ce bonheur exigeant et riche de sens auquel vous appelle l'Évangile.

Le Saint-Père souhaite qu’au cours de ces belles journées qui vous réunissent à Valence, en priant et en partageant entre vous, vous découvriez encore mieux le Christ, « visage de la miséricorde du Père ». Il parlait déjà par le prophète Osée lorsque celui-ci transmit à son peuple ce message : « C'est la miséricorde que je veux et non le sacrifice. »

Du fond du cœur, le Pape François vous donne sa bénédiction, à vous jeunes participants à la rencontre, aux Frères de Taizé, ainsi qu’à tous ceux qui vous accueillent à Valence et dans sa région.

Cardinal Pietro Parolin
Secrétaire d’État de Sa Sainteté

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana