Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS
AUX PARTICIPANTS À LA RENCONTRE ORGANISÉE PAR LA
CONGRÉGATION POUR LES INSTITUTS DE VIE CONSACRÉE ET
LES SOCIÉTÉS DE VIE APOSTOLIQUE (CIVCSVA)
À L'OCCASION DE LA JOURNÉE
PRO ORANTIBUS

[Saint-Jean-de-Latran, 21 novembre 2018]

 

Chers frères et sœurs,

En la fête liturgique de la Présentation de Marie, nous célébrons aujourd’hui la 65e édition de la journée pro orantibus. Cette année, la journée, célébrée à l’université pontificale du Latran et dans la basilique papale Saint-Jean-de-Latran, est dédiée à la présentation de deux documents qui concernent directement la vie contemplative féminine: la Constitution apostolique Vultum Dei quaerere et l’Instruction d’application Cor orans.

A cette occasion, je suis heureux de vous saluer, vous tous qui participez à cette journée. A travers vous, je salue tous les religieux et les religieuses qui suivent le Christ dans la vie contemplative, en cherchant le visage de Dieu, et qui participent à la mission de l’Eglise en étant en elle le cœur priant.

Merci d’avoir répondu à l’invitation à participer à cette rencontre et à cette célébration que vous ont adressée, avec mon encouragement, le cardinal-préfet et l’archevêque-secrétaire. Et je remercie également le secrétaire Pro Monialibus qui prépare cette journée avec un grand soin et qui s’occupe des sœurs ayant des besoins particuliers dans la Villa de la Méditation et vient en aide aux monastères en difficulté.

En profitant de cette journée, je désire, une fois de plus, vous manifester la grande reconnaissance de l’Eglise pour votre forme de vie. Qu’en serait-il de l’Eglise sans la vie contemplative? Qu’en serait-il des membres les plus faibles de l’Eglise qui trouvent en vous un soutien pour poursuivre leur chemin? Qu’en serait-il de l’Eglise et du monde sans les phares qui indiquent le port à celui qui est égaré en haute mer, sans les flambeaux qui éclairent la nuit obscure que nous traversons, sans les sentinelles qui annoncent le nouveau jour quand il fait encore nuit? Merci, sœurs et frères contemplatifs, parce que vous êtes tout cela pour le monde: un soutien pour les faibles, des phares, des flambeaux et des sentinelles (cf. Const. ap. Vultum Dei quaerere, I, 6). Merci parce que vous nous enrichissez avec de nombreux fruits de sainteté, de miséricorde et de grâce (cf. ibid., I, 5).

Je prie moi aussi avec toute l’Eglise, afin que «le Seigneur [puisse] réaliser dans vos cœurs son œuvre et vous parer tout entière intérieurement et extérieurement par la contemplation, en l’image de la divinité, et que vos communautés ou fraternités soient de véritables écoles de contemplation et d’oraison. Le monde et l’Eglise ont besoin de vous, [...]. Que ce soit votre prophétie» (ibid., I, 36).

Dans cette circonstance, je vous invite à relever sérieusement le défi de la formation, qui, comme vous le savez bien, consiste en «un itinéraire qui permet de s’approprier progressivement les sentiments du Christ envers son Père» (Saint Jean-Paul II, Exhort. ap. Vita consecrata, n. 65). C’est pour cela que, la formation durant clairement toute la vie, il faut aussi accepter avec responsabilité que la formation est un processus lent, pour lequel il est important de ne pas se presser. Dans ce contexte, je vous rappelle également l’importance du discernement et de l’accompagnement spirituel et vocationnel des candidats, sans jamais se préoccuper des chiffres et de l’efficience (cf. CIVCSVA, Repartir du Christ, 19 mai 2002, 18), ainsi que de la formation des formatrices et des sœurs appelées à assumer le service de l’autorité.

Afin que votre vie contemplative soit significative pour l’Eglise et pour le monde d’aujourd’hui, il est nécessaire de miser sur une formation adéquate aux exigences du moment présent: une formation intégrale, personnalisée et bien accompagnée. Une telle formation nourrira et protégera votre fidélité créative au charisme reçu, aussi bien par chacune des sœurs que par toute la communauté.

Chers sœurs et frères, que cette journée vécue dans la fraternité apporte lumière et vie à vos communautés; que la Vierge Marie, modèle de contemplation, vous enseigne à chercher constamment le visage de Dieu et à rester fidèles à votre mission d’être le cœur priant de l’Eglise. Je vous donne avec affection la Bénédiction apostolique et je vous demande s’il vous plaît de prier pour moi.

Du Vatican, 21 novembre 2018
Mémoire de la Présentation de la Bienheureuse Vierge Marie
journée pro orantibus

François

 


© Copyright - Libreria Editrice Vaticana