Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS
À LA COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE POUR LE DIALOGUE THÉOLOGIQUE
ENTRE L'ÉGLISE CATHOLIQUE ET LES ÉGLISES ORTHODOXES ORIENTALES

Salle du Consistoire
Vendredi 30 janvier 2015

[Multimédia]


Chers frères dans le Christ,

Je vous souhaite avec joie la bienvenue, membres de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l’Église catholique et les Églises orthodoxes orientales. À travers vous, j’étends mon salut à mes vénérables frères, les chefs des Églises orthodoxes orientales. Je remercie en particulier Son Éminence Anba Bishoy, co-président de la Commission, pour ses aimables paroles.

C’est un motif de gratitude de réfléchir sur le travail de votre Commission, qui a commencé en 2003 en tant qu’initiative commune d’autorités ecclésiastiques de la famille des Églises orthodoxes orientales et du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Au cours des dix dernières années, en suivant une perspective historique, elle a examiné les voies à travers lesquelles les Églises ont exprimé leur communion au cours des premiers siècles, et ce que cela signifie pour notre recherche de la communion aujourd’hui. Au cours de la rencontre de cette semaine, vous avez également entamé un approfondissement de votre étude sur la nature des sacrements, en particulier du baptême. Je souhaite que le travail accompli puisse porter des fruits abondants pour la recherche théologique commune et nous aider à vivre de façon toujours plus profonde notre amitié fraternelle.

Je rappelle avec une profonde reconnaissance l’engagement inspirateur de dialogue de Sa Sainteté Ignace Zakka Iwas, patriarche de l’Église syro-orthodoxe d’Antioche et de tout l’Orient, qui a quitté ce monde l’an dernier. Je m’unis à votre prière à tous, du clergé aux fidèles de ce zélé serviteur de Dieu, en demandant pour son âme la joie éternelle.

En ce moment, de façon particulière, nous partageons la consternation et la douleur pour ce qui a lieu au Moyen-Orient, spécialement en Irak et en Syrie. Je pense à tous les habitants de la région, y compris nos frères chrétiens et de nombreuses minorités, qui vivent les conséquences d’un conflit exténuant. Avec vous, je prie chaque jour afin que l’on trouve au plus tôt une solution négociée, en implorant la bonté et la piété de Dieu pour tous ceux qui sont frappés par cette immense tragédie. Tous les chrétiens sont appelés à travailler ensemble dans l’acceptation et la confiance réciproque pour servir la cause de la paix et de la justice. Puissent l’intercession et l’exemple de nombreux martyrs et saints, qui ont apporté un témoignage courageux du Christ dans toutes nos Églises, vous soutenir et vous renforcer, de même que vos communautés chrétiennes.

Chers frères, je vous remercie pour votre visite et j’invoque pour chacun de vous et son ministère la bénédiction du Seigneur et la protection maternelle de la Très Sainte Vierge Marie. S’il vous plaît, priez pour moi.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana