Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTES AUX CHAPITRE GÉNÉRAL
DES ADORATRICES DU SANG DU CHRIST

 

Chères Sœurs Adoratrices du Sang du Christ!

1. Je suis heureux de souhaiter à chacune de vous une cordiale bienvenue en vous remerciant de cette visite à travers laquelle, à l'occasion de votre Chapitre général, à 165 ans de la Fondation de votre Institut, vous avez voulu témoigner de votre fidélité au Successeur de Pierre. Je désire vous exprimer ma reconnaissance pour tout le bien que vous avez réalisé et que vous continuez à réaliser dans les diverses parties du monde au service de l'Evangile et surtout pour l'amour avec lequel vous accueillez dans votre vie de femmes consacrées les attentes et les nécessités des frères plus petits et plus pauvres.

L'Assemblée capitulaire est une occasion pour réfléchir sur la mission particulière que le Seigneur vous confie, afin que l'expérience mûrie par l'Institut au cours des années puisse constituer, au seuil d'un nouveau millénaire chrétien, les heureuses prémices d'un service renouvelé en vue de la diffusion de l'Evangile dans le monde.

Votre Congrégation naît de la foi intrépide et de l'ardeur missionnaire de deux grandes âmes qui, prenant modèle sur Celui qui a réalisé la réconciliation entre Dieu et l'homme «se faisant obéissant jusqu'à [...] la mort sur la croix» (Ph 2, 5-11), ont saisi dans la spiritualité du Sang du Christ la voie maîtresse pour conduire les frères à Dieu et susciter en eux une conscience plus intense de la consanguinité surnaturelle entre les hommes rachetés.

Face à l'affirmation de nouvelles doctrines et de coutumes qui bouleversaient la vie religieuse et morale de leurs contemporains, saint Gaspard del Bufalo et la bienheureuse Marie De Mattias voulurent témoigner à travers les paroles et les œuvres qu'il n'y a de salut pour l'homme que dans Celui qui par amour, a donné son Sang. Cette certitude les rendit inlassables dans l'annonce de l'Evangile, dans l'éducation de la conscience au service des pauvres.

En particulier, votre Fondation, à laquelle les paroles et l'exemple de saint Gaspard ouvrirent des possibilités nouvelles et imprévues de consécration à Dieu, se sentit appelée à soutenir à travers les richesses du génie féminin l'annonce joyeuse de l'efficacité rédemptrice du Sang du Christ. Dans cette perspective, elle donna origine à une nouvelle Famille religieuse qui, dans le nom et dans le style de vie, reflétait le désir de salut universel, de réconciliation et de solidarité qui naît de la contemplation du Sang versé par le Rédempteur sur la Croix.

Ardente mystique et femme d'action passionnée, la bienheureuse Marie De Mattias, à travers son inlassable œuvre d'éducation et d'évangélisation, ouvrit de nouvelles voies à la présence de la femme dans l'Eglise, en proposant des modèles originaux de service à l'Evangile.

2. Désirant être fidèles au charisme de votre Fondatrice, vous avez décidé de profiter du Chapitre général pour revoir le fondement de la spiritualité de votre Congrégation et de lire votre mission à la lumière du principe fécond hérité de celle-ci: le caractère sacré de toute personne rachetée par le Sang du Christ. Cela vous a conduit à considérer avec un regard de foi les nécessités et les problèmes qui ressortent des divers contextes difficiles dans lesquels vous êtes présentes, voyant en eux de providentiels «signes des temps» à travers lesquels le Seigneur vous appelle à une fidélité renouvelée au charisme originel dans les nouvelles conditions de vie de l'Eglise et du monde.

Vous étudiez le présent pour projeter l'avenir, mais en demeurant toujours bien conscientes de votre passé, pour lequel vous rendez grâce au Seigneur. Des générations entières de vos consœurs ont annoncé et témoigné avec courage de l'amour de Dieu pour les pauvres, les opprimés, les exclus; elles ont placé tout leur engagement dans la réalisation de l'unité dans la diversité, à travers l'écoute et le dialogue; elles ont cultivé dans le recueillement la contemplation qui fait de la vie personnelle et communautaire une participation joyeuse à la Croix du Christ à travers laquelle s'édifie l'Eglise, Corps mystique du Christ.

3. L'exigence de refléter de façon toujours plus vive, au seuil du troisième millénaire, la charité divine, dont le Sang du Christ est le signe, l'expression, la mesure et le gage, vous appelle à faire de vos communautés des signes vivants de l'amour fidèle de Dieu. Cela exige que chacune de vous, dans les rapports quotidiens, se fasse guider par un regard de tendresse surnaturel envers chaque consœur et envers ceux qu'elle rencontre sur son chemin. Seule une attitude contemplative, alimentée par la méditation de la Parole de Dieu et par la prière constante, pourra vous permettre une telle approche dans le milieu humain qui vous entoure et vous conduira à accueillir les diversités personnelles et culturelles comme une possibilité d'enrichissement du charisme originel, en vue d'une action apostolique toujours plus incisive dans le monde d'aujourd'hui. Dans cette optique, les aspects organisatifs et quotidiens eux-mêmes de la vie religieuse se révéleront comme autant d'occasions pour renouveler la fidélité personnelle et communautaire au Christ. Il sera ainsi possible de constituer des communautés multiculturelles, enracinées dans le charisme de la Congrégation et, sur les traces de la Fondatrice, riches de choix originaux et généreux.

Dans le contexte historique actuel, marqué par de préoccupantes divisions et inégalités, il est particulièrement important que chacune de vos Communautés promeuve une action réconciliatrice et solidaire, se plaçant en défense de la vie, partout où elle fait l'objet de menaces et d'atteintes et apportant l'espérance là où les déchirures sont les plus profondes, où les droits de la personne sont foulés, où s'élève le cri silencieux des derniers.

4. Il sera également nécessaire d'apporter une attention particulière à la formation initiale et permanente des religieuses, afin de les préparer de façon adéquate à répondre aux défis de notre temps, en rendant actuel et fécond le patrimoine spirituel de l'Institut.

La conscience de la vocation commune des Adoratrices du Sang du Christ vous conduira à vivre l'obéissance évangélique au sein de relations interpersonnelles authentiques et fraternelles, en recherchant constamment la volonté de Dieu. Le fruit de cet engagement sera la croissance dans la coresponsabilité et dans la participation à la vie communautaire, ce qui vous permettra de servir toujours mieux les exigences du Royaume du Christ.

Ce contexte rendra en outre possible et féconde la participation des laïcs, outre dans les divers services, également dans la spiritualité de la congrégation, en faisant en sorte que leur collaboration se transforme en une participation active à l'unique mission.

5. Très chères Sœurs, considérez votre vocation d'Adoratrices du Sang du Christ comme un don précieux pour toute l'Eglise et engagez-vous à vivre en harmonie constante avec sa mission évangélisatrice. Considérez-vous comme des instruments privilégiés de l'Alliance réalisée dans le Sang précieux du Christ et témoignez avec une ferveur toujours renouvelée des grandes valeurs de la réconciliation et de la paix, partout où la Providence vous appelle à œuvrer et, en particulier, parmi les jeunes et les personnes éloignées. Que vos communautés soient une annonce concrète de la civilisation de l'amour, qui trouve dans le Christ crucifié et ressuscité son fondement et son espérance.

J'adresse une pensée particulière aux sœurs âgées et malades, qui constituent un soutien spirituel irremplaçable pour la congrégation: très chères amies, considérez votre condition comme une aide précieuse pour l'apostolat de vos consœurs et pour la vie de l'Eglise.

Je pense également avec reconnaissance et affection aux Sœurs engagées sur les frontières de la mission «ad gentes» et dans les lieux où règnent la guerre, l'exclusion et la violence. Je désire leur faire parvenir une parole particulière de reconnaissance qui soit pour elles un réconfort dans les difficultés et un encouragement à persévérer au milieu de celles-ci et des épreuves, interprétées dans la foi comme un prolongement de la Passion du Christ.

6. Que l'amour et la dévotion au Sang du Christ, qui ont illuminé et transformé la vie de la bienheureuse Maria De Mattias constituent pour chacune de vous, chères sœurs, une référence constante dans la prière et dans l'action pour contribuer de façon efficace à la mission de l'Eglise, dont l'unique but est d'attirer au Christ les hommes et les femmes de tout temps.

Je confie votre congrégation à la protection céleste de la Sainte Vierge. Qu'elle rende fructueux les travaux du Chapitre général et vous transforme à travers sa tendresse maternelle en femmes sages, fidèles et généreuses.

Avec ces souhaits, je donne volontiers ma Bénédiction apostolique à la Mère générale, aux capitulaires, à toutes les consœurs, ainsi qu'aux multiples initiatives dans lesquelles s'exprime votre ardeur d'Adoratrices du Sang du Christ.

Du Vatican, le 5 juillet 1999.



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana