Index   Back Top Print

[ ES  - FR  - PT ]

Discours à l’Ambassadeur d’ÉQUATEUR,
S. E. M. Jorge Salvador LARA*

19 décembre 1983

 

Monsieur l'Ambassadeur,

1. Je vous souhaite la bienvenue au moment ou, avec la présentation de vos Lettres de Créance, commence votre mission d'Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de l'Équateur près le Saint-Siège.

Je vous remercie avant tout pour les paroles de cordiale estime que vous avez eues pour ce Siège Apostolique; elles démontrent la proximité morale de votre noble nation qui, fidèle à son histoire, continue à jouir d'un patrimoine culturel et spirituel fruit de la séculaire présence évangélisatrice de l'Église.

Votre Excellence a fait mention de quelques constantes qui caractérisent et forment en grande partie la tradition de votre pays, et qui sont en même temps son objectif, visé et défendu pour aujourd'hui et pour demain; il s'agit de la foi, de la liberté et de la culture, de la promotion du droit et du désir ardent de paix et de justice.

La grande majorité des citoyens équatoriens professe la foi catholique, fruit permanent de la première évangélisation qui, comme le rappelle le Document de Puebla, est la mission fondamentale de l'Église, une mission qui ne saurait s'accomplir sans un effort constant pour connaître la réalité, en vue d'une adaptation dynamique, attirante et convaincante du Message aux hommes d'aujourd'hui (cf. n. 85).

2. Pour l'Église, évangéliser signifie porter la Bonne Nouvelle dans tous les milieux de l'humanité et renouveler celle-ci du dedans; pour cette raison il faut que chaque homme reçoive, par le baptême le don de la foi. Aussi, l'évangélisation ne se réduit pas à la seule prédication de l'Évangile; évangéliser c'est aussi consacrer tous ses efforts à la transformation des critères, des lignes de pensée et des modèles de vie de l'humanité pour les harmoniser avec la Parole de Dieu et son dessein de salut.

C'est pourquoi l'Église sait qu'elle a le devoir d'annoncer ce salut et cette libération qui sont profondément liés à la promotion humaine, «parce que l'homme à évangéliser n'est pas un être abstrait mais qu'il est sujet aux questions sociale et économiques» (Evangelii Nuntiandi, 31).

3. Fidèle au mandat du Christ, l'Église de l'Équateur veut poursuivre son œuvre d'évangélisation, en éclairant et orientant la communauté des fidèles en cette heure cruciale de l'humanité afin de construire un monde où règnent le progrès, la paix, la justice et la liberté; ces valeurs primordiales de l'homme et de sa dignité que le Christ désire pour tous, car, par son incarnation, le Fils de Dieu s'est en quelque sorte uni lui-même à tout homme; il "manifeste pleinement l'homme à lui-même et lui découvre la sublimité de sa vocation" (RH n.8).

La culture ne peut non plus être séparée de l'évangélisation, bien qu'elle ne s'identifie pas avec elle; elle en constitue toutefois un élément indispensable. En effet, elle aide la personne à atteindre un niveau pleinement humain quand elle sert à développer ses forces spirituelles et physiques.

En Équateur, il existe une pluralité de cultures qui font partie d'un riche patrimoine. L'Église n'est pas indifférente à cette réalité, et poursuivant l’œuvre des premiers missionnaires, elle estime dans toute leur extension et favorise ces valeurs qu'elle désire voir encouragées. Et ainsi, la foi chrétienne, unie aux caractéristiques locales, s'est enracinée profondément, et elle est une féconde réalité d'un bout à l'autre de l'Équateur, mais aussi dans les autres nations du «Continent de l'Espérance».

Ce fait a été mis particulièrement en évidence durant les différentes manifestations commémoratives organisées pour célébrer le bicentenaire de la naissance de Simon Bolivar, une figure qui a pénétré profondément le cœur des Équatoriens, lui qui estimait que l'Église était un puisant facteur d'intégration pour une Amérique libre et unie.

M. l'Ambassadeur: tout en formant les meilleurs vœux pour l'heureux déroulement de la mission que vous entreprenez aujourd'hui je prie le Seigneur pour qu'il bénisse Monsieur le Président de la République de l'Équateur, les Autorités du pays, et chacun des concitoyens; qu'il bénisse également Votre Excellence, votre famille et tous ceux qui vous sont chers.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française 1984 n.8 p.8.

 

© Copyright 1983 - Libreria Editrice Vaticana

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana