Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À L’AMBASSADEUR D’IRAN
PRÈS LE SAINT-SIÈGE*

Lundi 4 avril 1977

 

Monsieur l’Ambassadeur,

Vous êtes accueilli avec des souhaits de cordiale bienvenue et Nous vous remercions particulièrement de ces aimables paroles qui font honneur à Votre Excellence comme au noble pays que vous représentez désormais auprès du Saint-Siège.

Depuis longtemps en effet, l’Iran suscite l’estime et la sympathie du Saint-Siège, et les relations diplomatiques n’ont fait qu’illustrer et renforcer les rapports de cordialité et de collaboration que Nous souhaitons approfondir. L’histoire de votre pays n’évoque pas seulement un passé prestigieux et une culture féconde. Les responsables d’aujourd’hui, et en particulier Sa Majesté Impériale le Shahinshah Aryamehr, manifestent un vif souci de développer tout ce qui, notamment dans les domaines de l’instruction et du progrès technique, peut contribuer à assurer à leurs concitoyens la juste promotion à laquelle ils aspirent dans le monde moderne. Nous savons aussi le sentiment religieux intense qui anime l’ensemble du peuple iranien dans sa foi monothéiste. Et cela aussi constitue un heureux présage: ces forces spirituelles favorisent et garantissent un développement digne de l’homme, car, en définitive, une civilisation n’est grande que par son âme.

Dans ce contexte, vous avez évoqué, Monsieur l’Ambassadeur, le respect et l’accueil dont jouissent les minorités religieuses et en particulier les communautés chrétiennes, dans la riche diversité de leurs rites. «Membres à part entière de la grande famille iranienne», comme Votre Excellence s’est plu à le souligner, elles témoignent en effet de leur enracinement, de leur vitalité religieuse, d’un dévouement loyal et généreux au service de leurs compatriotes. Nous nous réjouissons de l’esprit de fraternité et de la coopération harmonieuse qui marquent ces rapports, selon la haute tradition pacifique de l’Iran.

Mais c’est également au niveau des grands problèmes internationaux que votre pays assume une participation très active. L’humanité a besoin du concours de tous les hommes de bonne volonté, fermement décidés à consolider la véritable paix, qui va de pair avec la promotion des droits de la personne humaine, la mise en œuvre d’une plus grande justice pour tous, l’aide aux milieux et aux peuples défavorisés. Il faut établir partout un climat de vérité et de fraternité qui correspondent à la volonté du Créateur et au respect des hommes. C’est là le leit-motiv de nos efforts dans les relations internationales - vous en serez témoin - et Nous ne doutons pas qu’ils ne rencontrent ceux du peuple iranien.

Nous sommes sensible aux sentiments déférents que votre Auguste Souverain vous a chargé de Nous exprimer: Nous vous prions de lui renouveler l’assurance de notre fidèle souvenir et de nos vœux les meilleurs. Nous implorons sur Lui et sur tous vos compatriotes les Bénédictions du Tout-Puissant, et Nous ajoutons à votre adresse des vœux chaleureux pour l’accomplissement de votre mission d’Ambassadeur auprès du Saint-Siège.


*AAS 69 (1977), p.280-281.

Insegnamenti di Paolo VI, vol. XV p.316-317.

L’Attività della Santa Sede 1977 p.107-108.

L’Osservatore Romano, 4-5.4.1977, p.1, 2.

L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française, n.15 p.3.

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana