Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR ]

DISCOURS DU PAPE PAUL VI
À S.E. M. ALHAJI SIR DAWDA KAIRABA JAWARA,
PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DE GAMBIE

15 juin 1978

Monsieur le Président,

C’est pour nous un plaisir de recevoir aujourd’hui Votre Excellence après la visite à l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) que vous avez faite en votre qualité de Président de la Conférence des Chefs d’Etat du Comité Permanent pour le Contrôle de la Sécheresse dans les pays du Sahel. Nous sommes également heureux de recevoir les membres distingués de votre suite, de votre propre pays ainsi que du Mali, du Sénégal et de Haute-Volta;

Votre voyage aux Etats-Unis et en Europe Occidentale a été dicté par le problème grave et persistant de la sécheresse au Sahel, un problème qui, comme vous l’avez mentionné, préoccupe le Saint-Siège qui a été capable, dans la limite de ses moyens, d’offrir son assistance pour venir en aide aux souffrances des populations de cette région. Nous sommes certain que l’objectif de votre périple est d’attirer de manière plus vive l’attention des autorités et organismes compétents sur ce problème, et nous tenons à vous assurer que nos prières vous accompagnent dans vos efforts méritoires. En ce qui concerne les efforts de l’Eglise catholique à cet égard, nous aimerions mentionner qu’il y a à peine quelques jours a eu lieu à Ouagadougou un meeting international des représentants des Eglises du Sahel. Le but en était d’examiner la contribution que les Eglises ont été à même d’apporter ces dernières années dans les différentes régions; puis de discuter les différents projets communs non seulement pour combattre la menace toujours présente de siccité, mais aussi pour favoriser à long terme le développement des contrées impliquées.

Soyez assurés également que le Saint-Père et l’Eglise Catholique sera toujours l’alliée de toute initiative qui, comme la vôtre, tend à aider les populations dans leurs besoins fondamentaux urgents et à promouvoir la dignité humaine de tous les fils de Dieu.

En vous réitérant nos meilleurs vœux pour votre mission, nous ne saurions manquer de vous exprimer notre cordiale satisfaction pour le fait que le Saint-Siège et la République de Gambie viennent de décide d’établir des relations diplomatiques. Cette nouvelle et plus intime connexion entre le Saint-Siège et votre pays entraînera, nous en sommes certain, une toujours plus grande et fructueuse coopération au cours des années à venir.

Monsieur le Président, nous terminons en invoquant sur vous et sur vos collègues dans votre présente mission, l’abondante assistance du Dieu Tout-Puissant.



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana