Index   Back Top Print

[ FR ]

PAPE FRANÇOIS

MÉDITATION MATINALE EN LA CHAPELLE DE LA
MAISON SAINTE-MARTHE

Jeudi 6 mars 2014

 

(L'Osservatore Romano, Édition hebdomadaire n° 11 du 13 mars 2014)

Le style chrétien

La redécouverte de la fécondité d’une vie selon le style chrétien est la proposition du Pape François pour le Carême en commentant le passage de l’Évangile de Luc (9, 22-25). Assumer un style de vie chrétien signifie donc « prendre la croix de Jésus et aller de l’avant ». Le Christ nous a montré ce style en s’anéantissant lui-même. Lui, bien qu’étant égal à Dieu ne s’en vanta pas, ne se considéra pas « un bien indispensable, mais s’anéantit lui-même » et se fit « serviteur pour nous tous ».

Tel est le style de vie qui « nous sauvera, nous donnera la joie et nous rendra féconds. Car ce chemin qui conduit à se renier soi-même, est fait pour donner la vie ; c’est le contraire du chemin de l’égoïsme », c’est-à-dire « celui qui conduit à être attaché à tous les biens seulement pour soi ». Celui-ci est en revanche un chemin « ouvert aux autres, car c’est le même que celui suivi par Jésus ». C’est donc un chemin « d’anéantissement pour donner vie. Le style chrétien est précisément dans ce style d’humilité, de douceur, de mansuétude. Celui qui veut sauver sa propre vie la perdra. Dans l’Évangile, Jésus répète cette idée. Rappelez-vous quand il parle du grain de blé : si cette semence ne meurt pas, elle ne peut pas donner du fruit » (cf. Jn 12, 24).

Il s’agit d’un chemin à accomplir « avec joie, car c’est lui-même qui nous donne la joie. Suivre Jésus est joie ». Mais, a-t-il répété, il faut le suivre avec son style « et non avec le style du monde », en faisant ce que chacun peut : l’important est de le faire « pour donner vie aux autres et non pour donner vie à soi-même. C’est l’esprit de générosité ».

Voilà alors la route à suivre : « humilité, service, absence d’égoïsme, ne pas se sentir important ou se présenter aux autres comme une personne importante : je suis chrétien... !». À cet égard, le Pape François a cité l’Imitation du Christ, qui « nous donne un très beau conseil : ama, nesciri et pro nihilo reputari, “aimer, ne pas être connu et être jugé comme n’étant rien”. C’est l’humilité chrétienne. C’est ce qu’a fait Jésus auparavant ».

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana