Index   Back Top Print

[ EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

LETTRE DU PAPE FRANÇOIS
À L'ÉVÊQUE DE SAVONA-NOLI À L'OCCASION DU BICENTENAIRE
DU COURONNEMENT DE NOTRE-DAME DE LA MISÉRICORDE

[Multimédia]


 

À mon vénéré frère Mgr Vittorio Lupi évêque de Savone-Noli

Je désire m’unir à la dévotion du peuple de Dieu du diocèse de Savone-Noli pour rendre hommage à Notre-Dame de la Miséricorde, en invoquant de manière spéciale sa protection maternelle sur le Jubilé extraordinaire de la Miséricorde que j’ai récemment proclamé.

Me plaçant spirituellement dans le sillage de mon prédécesseur Benoît xvi, je me rends au sanctuaire érigé il y a un peu moins de cinq siècles, sur le lieu où la Vierge Marie apparut au paysan Antonio Botta, demandant la pénitence et la conversion, et prenant congé en disant : « Miséricorde et non justice », une exhortation plus que jamais d’actualité, à notre époque, qui est de façon particulière un temps de miséricorde.

La réponse unanime du peuple de Savone à l’appel de la Vierge attira une véritable « cascade » de grâces du Ciel, et entraîna la réalisation de nombreuses œuvres caritatives et sociales, qui témoignent que la miséricorde spirituelle est inséparable de la miséricorde corporelle.

À un moment profondément dramatique de l’histoire de l’Europe, le Pape Pie vii, enlevé par Napoléon et emprisonné à Savone, reçut l’autorisation de se rendre au sanctuaire de Notre-Dame de la Miséricorde et fit le vœu qu’une fois libéré, il y reviendrait pour la couronner; ce qui eut lieu le 10 mai 1815. Le 24 du même mois, il institua la fête de la Très Sainte Vierge Marie, « Auxiliatrice des chrétiens ». En effet, la Mère de la Miséricorde est toujours proche de ses enfants et leur porte secours quand ils sont en danger et quand, comme de nombreuses personnes de nos jours, ils souffrent de discriminations et de persécutions.

Je souhaite donc qu’à l’approche de l’année sainte extraordinaire, l’on approfondisse et l’on diffuse dans toute l’Église la consécration à la Mère de la Miséricorde, qui sur cette terre, a donné un signe éternel de sa tendresse et de sa proximité au peuple de Dieu en pèlerinage dans le monde.

À vous, vénéré frère, ainsi qu’à la chère communauté diocésaine de Savone-Noli, je vous assure de mon souvenir spécial et, tandis que je demande de prier pour moi et pour mon ministère, j’envoie de tout cœur ma Bénédiction apostolique.

Du Vatican, le 10 mai 2015

 



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana