Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]

CONCLUSION DES EXERCICES SPIRITUELS DE LA CURIE ROMAINE

DISCOURS DU PAPE BENOÎT XVI

Chappelle "Redemptoris Mater"
Samedi 7 mars 2009

 

Eminence, chers vénérés confrères,

L'une des belles fonctions du Pape est de dire "merci". En ce moment, je voudrais, Eminence, au nom de chacun de nous, vous remercier de tout cœur pour ces méditations que vous nous avez fait partager. Vous nous avez guidés, éclairés, aidés à renouveler notre sacerdoce. Il ne s'est pas agi d'une acrobatie théologique. Vous ne nous avez pas offert d'acrobaties théologiques, mais vous nous avez donné une saine doctrine, le bon pain de notre foi.

En écoutant vos paroles, une prophétie du prophète Ezéchiel m'est venue à l'Esprit, interprétée par saint Augustin. Dans le livre d'Ezéchiel, le Seigneur, le Dieu pasteur, dit au peuple:  je guiderai mes brebis sur les monts d'Israël, sur les verts pâturages. Et saint Augustin se demande où sont ces monts d'Israël, ce que sont ces verts pâturages. Et il dit:  les monts d'Israël, les verts pâturages sont l'Ecriture Sainte, la Parole de Dieu qui nous donne la véritable nourriture.

Votre prédication a été imprégnée de l'Ecriture Sainte, avec une grande familiarité avec la Parole de Dieu lue dans le contexte de l'Eglise vivante, des Pères jusqu'au catéchisme de l'Eglise catholique, toujours inscrite dans le contexte de la lecture, de la liturgie. Et, précisément ainsi, l'Ecriture a été présente dans sa pleine actualité. Votre théologie, comme vous nous l'avez dit, n'a pas été une théologie abstraite, mais elle a été marquée par un sain réalisme. J'ai admiré et aimé cette expérience concrète de vos cinquante ans de sacerdoce, dont vous avez parlé et à la lumière desquels vous nous avez aidés à concrétiser notre foi. Vous nous avez adressé des paroles justes, concrètes pour notre vie, pour notre comportement de prêtres. Et j'espère qu'un grand nombre de personnes liront également ces paroles et les prendront à cœur.

Au début, vous avez commencé par ce beau récit, toujours fascinant, des premiers disciples qui suivent Jésus. Encore un peu incertains et timides, ils demandent:  Maîre, où habites-tu? Et la réponse, dont vous nous avez donné l'interprétation, est:  "venez et voyez". Pour voir, nous devons venir, nous devons marcher et suivre Jésus, qui nous précède toujours. Ce n'est qu'en marchant et en suivant Jésus que nous pouvons également voir. Vous nous avez montré où habite Jésus, où se trouve sa demeure:  dans son Eglise, dans sa Parole, dans la Très Sainte Eucharistie.

Merci, Eminence, de nous avoir guidés. Avec un nouvel élan et avec une nouvelle joie, nous entreprenons le chemin vers la Pâque. Je vous souhaite à tous un bon Carême et une bonne Pâque.

 

 

© Copyright 2009 - Libreria Editrice Vaticana

   



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana