Index   Back Top Print

[ DE  - EN  - ES  - FR  - IT  - PT ]


JEAN-PAUL II

AUDIENCE GÉNÉRALE

Mercredi, 5 Février 1997

   

Chers Frères et Soeurs,

Le récit des noces de Cana nous présente la première intervention de Marie dans la vie publique de Jésus et met en évidence sa collaboration à la mission de son Fils. À Cana, comme dans l'événement de l'Incarnation, Marie est celle qui introduit le Sauveur. En disant à Jésus : "Ils n'ont pas de vin", elle attend de lui un signe extraordinaire. C'est une parole qui manifeste le courage de la foi de Marie, car jusque-là Jésus n'avait encore opéré aucun miracle. Elle exprime ainsi sa totale disponibilité à Dieu, précédant dans la foi les disciples qui croiront en Jésus après le miracle. Par le signe prodigieux qu'elle obtiendra, Marie offre un soutien à leur foi.

En mettant sa Mère à l'épreuve, par un apparent refus, Jésus entend placer sa coopération sur le plan du salut, qui lui demande de dépasser son rôle naturel de mère.

La confiance de Marie dans son Fils sera récompensée. «Faites tout ce qu'il vous dira», dira-t-elle aux serviteurs. Reconnaissant là le courage et la docilité de sa Mère, qui lui laisse toute l'initiative, Jésus accomplit le miracle.

La parole de Marie, qui invite à une confiance sans hésitation, garde toute sa valeur pour les chrétiens de chaque époque. C'est un encouragement à découvrir dans notre existence la vérité de la parole évangélique : «Demandez, vous obtiendrez».

* * *

Je salue cordialement les pèlerins de langue française présents à cette audience. Parmi eux, je suis heureux d'accueillir les jeunes du lycée français de La Marsa en Tunisie et le groupe d'étudiants de Zakynthos en Grèce. Pendant votre séjour près du tombeau des Apôtres, je vous souhaite de découvrir toujours plus profondément la personne vivante du Christ. À tous, j'accorde de grand coeur la Bénédiction apostolique.

  



© Copyright - Libreria Editrice Vaticana